Accueil
Comètes SOHO
Planètes
Comètes/
Nova
Ciel profond 
Eclipses/Occult./
Passages
Astrofacile
Abri astro
Liens

Astrofacile

Les satellites Iridium

La Station ISS

 

 

 

Les satellites iridium


Quelques photos

Satellite n° 83 . (Corse - 22 juillet 2001, magnitude -5) ......................... zoom
Satellite n° ? ... (Haute-Garonne - 13 août 2001, magnitude -8) ............ zoom
Satellite n° 75 . (Paris - 17 août 2001, magnitude -8) ............................ zoom


En 1998 un projet de téléphonie mobile par satellite destiné à couvrir toute la planète a été lancé par la société Motorola. Réussi sur le plan technologique, le succès commercial ne fut à la hauteur engendrant de grosses faillites financières.. Il reste de cette aventure industrielle une constellation de satellites artificiels (près de 80) qui sillonnent le ciel en permanence au dessus de nos têtes. Il s'agit des fameux satellites iridium qui ont la particularité d'avoir 3 grandes antennes recouvertes d'une matière très réfléchissante, l'iridium, destinée à les proteger.

Pour l'astronome amateur et pour le simple curieux, ces satellites représentent un intérêt pariticulier en ce sens que sous certaines conditions ils émettent un flash très intense pendant une dizaine de secondes. Pour celà il faut que l'alignement entre le Soleil, le satellite et l'observateur soit optimal pour que les antennes réfléchissent la lumière vers la Terre. Pour en savoir plus sur cette famille de satellites consulter l'excellent site du club d'astronomie du Pays de Gex - Orion

Ce phénomène fugitif est très spectaculaire, mais son observation ne s'improvise pas. Elle nécessite une petite préparation, un ciel clair sans nuages et une attention soutenue.
Pour connaître les dates et heures de passage des satellites le mieux est d'utiliser internet et de se connecter au site web Heaven Above , une véritable bible sur le sujet.
Tout d'abord déterminez le lieu exact de votre observation en utilisant la base de donnée du site ("Select your location from our huge database"). Les coordonnées doivent être les plus précises possibles. Si vous êtes dans un coin perdu en pleine campagne utilisez un GPS ou une carte d'état major pour localiser le lieu.. Entrez ensuite ces coordonnées dans le champ de configuration.
Puis cliquez dans la section "Iridium Flares" sur le lien "next 24 hrs" ou "next 7 days" pour obtenir les prévisions pour les 24 h à venir ou les 7 prochains jours sous la forme suivante :

Local Time : c'est l'heure exact du phénomène, il est très important de régler sa montre à la seconde près car le satellite n'attend pas ! Si le tableau indique l'heure en temps universel rajouter 1h en hiver ou 2 h en été pour la France.
Intensity : il s'agit de la magnitude (l'éclat) que le flash du satellite aura sur votre lieu d'observation. Plus le chiffre est élevé plus l'éclat est important. Il peut varier de -0 à -8.
Alt : C'est l'altitude, soit la hauteur de l'objet au dessus de l'horizon. Elle varie de 0° à 90° (zénith). Un truc pour estimer la hauteur est de tendre son bras à l'horizontal devant sois en inclinant la main à 90° par rapport au bras. La hauteur de votre main représente environ 15° sur le ciel. Ainsi par exemple 3 mains superposées vont faire à peu près 45°
Azimuth : c'est l'orientation par rapport au nord. Utilisez une boussole pour trouver la direction exact vers laquelle il faut regarder (0°=nord, 180°=sud)
Distance to flare centre : c'est la distance qui sépare votre lieux d'observation du lieu où l'éclat sera maximum à la surface de la Terre.
Intensity at flare centre : il s'agit de la magnitude du flash à son maximum d'intensité au centre de la tache lumineuse à la surface de la Terre. Plus on s'écarte de ce centre plus l'éclat baisse.
Satelitte : chaque satellite porte un numéro

Commencez par observer des flash de magnitude > -6 au début pour être sûr de voir quelque chose.
Dans l'exemple ci-dessus les meilleures chances de succès sont avec le satellite numéro 47 de magnitude -6 , très du maximum d'éclat qui est de mag. -7

Comment observer un satellite iridium

Commencez par consulter internet pour sortir et imprimer les éphémerides des 7 prochains jours pour le lieu d'observation. Sélectionnez les dates et heures des satellites les plus brillants (mag -6, -7, -8). Si vous prévoyer d'observer en vacances n'oubliez pas d'emporter une boussole en plus des éphémérides.
Le jour J, réglez votre montre sur l'horloge parlante, puis sortez dehors au moins 30 m à l'avance. Repérez la direction et la hauteur de la zone où va se produire le flash et prenez quelques repères par rapport aux étoiles brillantes environnantes, puis attendez patiemment l'heure fatidique. Veillez à ne pas se laisser distraire par les avions et satellites normaux qui traverse le ciel en tous sens. Plus l'heure approche plus la concentration doit augmenter sur le point du ciel repéré. Quelques secondes avant l'évènement votre oeil sera attiré par un petit point faiblement lumineux qui avance lentement. Rapidement l'intensité de ce point va augmenter jusqu'à devenir très brillant, beaucoup plus brillant que la plupart des étoiles alentour. Puis l'éclat va diminuer progressivement jusqu'à disparaître complètement. C'est fini, le phénomène aura duré entre 10 et 20 secondes, vous venez d'observer votre premier satellite iridium.
Si vous l'avez raté ce n'est pas grave, recommencez. Votre montre était peut être mal réglée ou avez vous visé une mauvaise zone.. Ce n'est pas si évident la première fois surtout si la magnitude est inférieure à -6.
Par contre la fois prochaine, faites en profiter la famille ou les amis, c'est plus sympa à plusieurs.

Après quelques observations vous aurez peut être envie de fixer le phénomène sur la pellicule. Rien de plus facile.
Prenez un appareil argentique ou numérique qui permette de faire de la longue pose (pose B), et des réglages mauels. Fixez le sur un pied photo et dirigez le vers la zone choisie. Choisissez de préférence une focale standard (50 mm) ou grand angle (24 ou 35 mm) pour couvrir la plus large zone possible. Vous pourrez toujours agrandir la photo par la suite. Munissez le boîtier d'un déclencheur souple et d'une pellicule de 200 à 400 ISO. Réglez la mise au point sur l'infini et le diaphragmes ur laplus grande ouverture (f/1.4 , f/2.8 par exemple)
Dès que le satellite apparaît déclenchez et n'arrêtez la pose que 30 à 40 secondes après sa disparition Cela permet d'enregistrer en plus du flash quelques étoiles et les éléments du premier plan (arbres, maisons, église, ...) qui rendront la photo plus eshétique.

Maintenant à vous de jouer et bonne chasse aux iridium ...